Progression d’accords: 46 exemples d’anthologie à tester et télécharger

ProgressionAccords


Pdf Kit de Demarrage d'Home Studio

Une compilation des 46 meilleures suites de 4 accords qui nous ont tous un jour tapé dans l’oreille. Tous styles confondus. Répertoriées pour chaque partie d’un morceau.

Et bonus: 11 possibilités de personnalisation pour démultiplier ta créativité et coller au mieux à ta compo.

Tu vas pouvoir démarrer n’importe quelle idée de morceau en un claquement de doigts. Sans prise de tête.

–> 1- Détermine la tonalité de ton morceau (majeure ou mineure)

–> 2- Ecoute et télécharge tes suites d’accords parmi les différentes listes

–> 3- Apportes-y tes propres variations.

Un mot rapide sur l’harmonie

Ne t’inquiète pas… je ne vais pas te noyer avec un cours touffu sur l’harmonie. Mais il y a juste une notion vitale à savoir pour mieux te servir de la suite:

C’est le rapport « tension / résolution ».

Pour l’illustrer, regarde comment est construit un film:

Une situation initiale –> des péripéties –> le point culminant–> un retour à une situation calme

T’as remarqué? tes suites d’accords suivent le même schéma.

  1. Tu poses la situation initiale avec l’accord de ta tonalité
  2. Tu t’en éloignes avec d’autres accords pour ajouter du mouvement, de la « tension »
  3. tu reviens à ton accord de tonalité et on ressent alors une impression d’achèvement, de « résolution ». Comme pour une fin de phrase.

Une suite d’accords est une suite d’émotions, un récit faisant voyager une personne d’une humeur à l’autre- Richie Hawtin (DJ)

Ce rapport tension/résolution peut être plus ou moins contrasté. Certaines suites d’accords te transportent sur un long fleuve tranquille, tandis que d’autres embarquent tes oreilles sur les montagnes russes.

J’appellerai ça le « relief harmonique« .

Tu peux dessiner avec tes accords des décors aux tons pastels (relief faible), comme des ambiances hautes en couleur (relief fort). Tout dépend du rendu que tu recherches. Et pour quelle partie de ton morceau.

C’est pourquoi les suites d’accords de cet article sont classées en 4 listes:

  • Relief fort –> Idéales pour les refrains/drops
  • Relief moyen –> Refrains/drops, couplets ou ponts
  • Relief faible –> Couplets ou ponts
  • Tension soutenue –> build, pré-refrain

C’est juste des indications générales que je te donne là. Libre à toi d’en faire ce que tu veux.

Voyons déjà comment lire ces progressions d’accords.

Deux petits mots sur la notation des accords

Pour chaque tonalité, tu as un panel de 7 accords de 3 sons à utiliser.

(7 notes à empiler en intervalle de tierces. Ça te fait que 7 possibilités d’accord par tonalité… moi aussi j’ai essayé de retourner le truc dans tous les sens. Mais c’est comme ça)

On utilise souvent des chiffres romains pour désigner ces accords, ça permet de parler de n’importe quelle tonalité en une seule fois.

Par exemple, si je te parle d’une suite d’accords I – I – IV – V, tu le traduiras comme ça:

  • En do majeur: C – C – F – G
  • En sol majeur: G – G – C – D

Ci-dessous un tableau qui nous donne les 7 accords utilisables dans chaque tonalité (« key » en anglais), majeure et mineure.

 

Pour rappel, les lettres sont la notation anglo-saxonne pour désigner les notes ou les accords. Elles sont très utilisées sur le net pour parler des accords. (même si t’es Frenchy)

A= La
B= Si
C= Do
D= Ré
E= Mi
F= Fa
G= Sol

C’est bon pour toi?

Alors, on est parti.


Clique directement sur les suites d’accords pour les télécharger au format MIDI

Progression d’accords: 22 exemples en tonalité Majeure

Tu es en tonalité majeure lorsque tu prends une gamme majeure comme gamme de référence de ton morceau.

–> 7 accords de 3 sons sont donc à ta disposition: I, IIm, IIIm, IV, V, VIm et VII°.

  • 3 accords majeurs: I, IV et V
  • 3 accords mineurs: IIm, IIIm et VIm
  • 1 accord diminué: VII° (oui, je le note avec un  » ° « . On peut marquer « dim » aussi. De toute façon, on le croise quasiment jamais celui-là)

En tonalité de Do majeur, tu auras donc les accords suivants: C, Dm, Em, F, G, Am et B°.
(C’est cette tonalité que j’utiliserai pour les exemples audio)

 

1- Suites d’accords à « fort relief »

1) I – IV – VIm – V


2) I – VIm – IV – V


3) I – V – IV – V


4) I – V – VIm – V


5) I – I – IV – V


6) I – IV – IIm – V


7) I – IV – I – V


8) I – IIIm – IV – V


9) I – IIm – IIIm – V


10) I – I -V – V


11) I – VIm – IIm – V


 

2- Suites d’accords à « relief moyen »

12) I – V – VIm – IV


13) I – IIIm – VIm – IV


14) I – IIm – IIIm – IV


15) I – I – V – IV


16) I – I – IV – IV


 

3- Suites d’accords à « relief faible »

17) I – I – IIIm – IIIm


18) I – I – VIm – VIm


19) I – VIm – IIIm – I


 

4- Suites d’accords qui maintiennent la « tension »

20) IV – IIm – I – V


21) IV – IV – V – V


22) IV – V – IIm – V



Progression d’accords: 24 exemples en tonalité mineure

Tu es en tonalité mineure lorsque tu prends une gamme mineure comme gamme de référence de ton morceau.

–> 7 accords de 3 sons sont à ta disposition: Im, II°, III, IVm, Vm, VI et VII.

  • 3 accords mineurs: Im, IVm et Vm
  • 3 accords majeurs: III, VI et VII
  • 1 accord diminué: II° (peu utilisé)

En tonalité de La mineur, tu auras donc les accords suivants: Am, B°, C, Dm, Em, F et G.
(C’est cette tonalité que j’utiliserai pour les exemples audio)

 

1- Suites de 4 accords à « fort relief »

Remarque: Ici, l’accord Vm est remplacé par V pour renforcer le relief harmonique.
Donc par exemple, en tonalité de LA mineur, au lieu de jouer un accord de Mi mineur (Em), tu joues un accord de Mi majeur (E).

23) Im – III – IVm – V


24) Im – Vm – IVm – V


25) Im – VII – VI – V


26) Im – Im – IVm – V


27) Im – IVm – Im – V


28) Im – VI – IVm – V


29) Im – II° – III – V


30) Im – Im – V – V


31) Im – VII – IVm – V


32) Im – IVm – VI – V


33) Im – Im – VI – V


34) Im – VI – III – V


35) Im – IVm – VII – V


 

2- Suites d’accords à « relief moyen »

36) Im – III – VII – IVm


37) Im – Vm – III – IVm


38) Im – VII – IVm – IVm


39) Im – Im – IVm – IVm


40) Im – III – VI – IVm


 

3- Suites d’accords à « relief faible »

41) Im – Im – VI – VI


42) Im – Im – III – III


43) Im – VI – Im – III


 

4- Suites d’accords qui maintiennent la « tension »

44) VI – VI – V – V


45) IVm – IVm – V – V


46) VI – IVm – VI – V


 

Personnalise tes suites d’accords

J’ai sélectionné ces suites d’accords parmi celles qui ont le plus cartonné sur des titres connus: Pop, rock, hip hop, électro, etc.

Voici ma source la plus importante. Il y a aussi celle-ci, entre-autres. (Et aussi de gros bouquins sur l’harmonie – miam)

Tu peux donc très bien les utiliser telles quelles.

Rien que ta manière de les jouer/programmer, le tempo ou l’instrument que tu vas utiliser, ça va de suite les teinter d’une touche perso. Vraiment pas besoin de te tracasser plus que ça.

Fais simple.

Mais je me doute que t’as quand même envie d’aller leur mettre 2-3 coups de réglages sous le capot.

Alors voici 11 idées pour les remanier à ta sauce:

1. Contracter – joue certains accords moins longtemps

2. Etirer – prolonge un ou plusieurs accords

3. Tronquer – enlève un ou plusieurs accords

4. Combiner – accole 2 boucles pour en faire une seule de 8 accords

5. Décaler – commence par le 2ème, 3ème ou 4ème accord de la suite.

6. Renverser les accords – joue certaines notes d’un accord à l’octave au dessus ou au dessous. Tu pourras ainsi créer des lignes mélodiques plus intéressantes.

7. Ajouter une « septième » à l’accord V – L’accord V7 donne une tension plus forte que l’accord V. Donc plus de relief.

8. Substituer des accords en tonalité Majeure – Remplace I par VIm ou IIIm. Remplace IV par IIm.

9. Substituer des accords en tonalité mineure – Remplace Im par III. Remplace IVm par VI.

10. Adoucir l’accord V en tonalité mineure – Remplacer V par Vm ou VII. D’un relief fort, tu passes à un relief moyen.

11. « Colorer » l’accord IV – Ici, on joue des accords qui sont en dehors de la tonalité. Remplace IV par IVm en tonalité Majeure. Remplace IVm par IV en tonalité mineure.

 

 


TIPS POUR ENREGISTER VOIX